• Visiteurs

    Il y a 1 visiteur en ligne
  • Au fil des jours

    novembre 2006
    L Ma Me J V S D
    « oct   jan »
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    27282930  
  • Vous avez la parole

  • Liste des articles

  • Mes albums récents

    • Album : Au théâtre ce soir
      <b>10</b> <br />
    • Album : Pike Place Market
      <b>02lemarch.jpg</b> <br />
    • Album : Chez Elliot's
      <b>Chez Elliot's, restaurant renommé en premier sur la liste de Germaine</b> <br />
    • pas de droits sur l'album 1964
  • I LOVE ENO

  • Signer le livre d’Or

  • Je suis aussi sur Facebook

  • Recherche par Catégorie

  • L’Antre de la Création

  • Fils RSS

  • Réservé aux Unbloggeurs

    Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter

  • Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 16 novembre 2006

Dans la série « COLLES » La dureté des surveillantes. Germaine se souvient:

Posté par ENO filles le 16 novembre 2006

2006.07.01lechicla.jpg  Quatrième année,cours de gym, Mme Vittet fille, vraie prof de gym, solide, costaude, un tantinet masculine. Fin du cours. Nous sortons du vestiaire. Un moment après, je suis chargée d’y retourner pour y poser je ne sais plus quoi. Vieille porte,lourde, coincée, très difficile à ouvrir. Je pousse, tire, elle reste fermee: ”Madame, je n’arrive pas à ouvrir la porte, elle est coincée. La reponse ne se fait pas attendre: »Quelle idiote! Retourne et débrouille-toi”. Vexee, je lâche une  grossièreté  -comment ai-je pu dire un chose pareille? On est hardie et inconsciente quand on est adolescente- : « Elle me fait ch…celle-là”. Réponse immédiate: “Quoi? Collée dimanche!”. Je passe devant un mini-tribunal composé de la directrice et de l’intendante. J’essaie de me justifier, pas fière du tout. Mais … Collée dimanche.
Avec un petit groupe, j’arrive donc dans l’EN déserte. Une surveillante nous donne à chacune un livre à résumer.Petit arrêt devant ma « gueule »: elle me donne le plus gros livre:”La vie de Gandhi” Au moins 1200 pages. Je commence à lire en diagonale cet énorme pavé puis, je suis prise par l’intérêt de cette vie magnifique. C’est l’heure, Ouf! c’est fini.Je n’ai résumé que les 4/5eme du bouquin, sûre que , 8h de colle etaient suffisantes. Mais la surveillante impassible:  « Tu n’as pas fini? Bon ,reviens dimanche prochain.” DESESPOIR.

2006.11.16surveillantes.jpg

Blason ENO

Retour à l’accueil

Publié dans Elles racontent...hier, L'Ecole -les personnels, La vie scolaire, PHOTOS | 1 Commentaire »

 

Moi,Mes passion& mes Amis |
INFO PREMIERE |
Hamo4SéSons |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | KARIBU / BIENVENUE
| MURYEL NOW ON EARTH
| 10grammes d'info, 10 m...