• Visiteurs

    Il y a 1 visiteur en ligne
  • Au fil des jours

    mars 2007
    L Ma Me J V S D
    « fév   avr »
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    262728293031  
  • Vous avez la parole

  • Liste des articles

  • Mes albums récents

    • Album : Au théâtre ce soir
      <b>10</b> <br />
    • Album : Pike Place Market
      <b>02lemarch.jpg</b> <br />
    • Album : Chez Elliot's
      <b>Chez Elliot's, restaurant renommé en premier sur la liste de Germaine</b> <br />
    • pas de droits sur l'album 1964
  • I LOVE ENO

  • Signer le livre d’Or

  • Je suis aussi sur Facebook

  • Recherche par Catégorie

  • L’Antre de la Création

  • Fils RSS

  • Réservé aux Unbloggeurs

    Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter

AU THÉÂTRE CE SOIR!

Posté par ENO filles le 12 mars 2007

07 

HALLOWEEN DEJA !

 Certaines plaisanteries n’étaient pas du meilleur goût. Ainsi, plusieurs filles décidèrent de faire une farce à la pionne. Elles subtilisèrent Jérôme, le squelette et le transportèrent du labo à la chambre de celle-ci. Elles l’allongèrent sur le lit et éclairèrent la tête en y plaçant une bougie allumée. Le spectacle était hallucinant et lorsque la surveillante ouvrit la porte, elle faillit se trouver mal. Les quatre filles se dénoncèrent  et furent collées mais la plaisanterie aurait pu plus mal tourner! Nous avions à notre disposition une grande salle des fêtes équipée d’une scène sur laquelle nous pouvions donner des petites représentations théâtrales. Aussi, notre professeur de Français prévoyait-elle pour chaque écrivain étudié, une représentation sur scène. De plus, la veille des vacances de Noël, chaque classe présentait un spectacle auquel étaient conviés toutes les élèves, les professeurs et l’administration. Pour les costumes nous étions obligées  de nous débrouiller avec les moyens du bord. Nous faisions preuve de trésors d’ingéniosité mais cela donnait lieu à des scènes des plus cocasses :Notre professeur nous avait demandé d’imaginer le procès de Tartuffe. Nous devions donc écrire les plaidoyers des avocats et représenter la cour. Mais où trouver les costumes ? Qu’à cela ne tienne, nous avons décroché tous les rideaux noirs de la salle d’histoire- géo et nous nous sommes drapées dedans. L’intendante s’en est aperçu à la suite d’une plainte du professeur d’histoire qui cherchait vainement ses rideaux. La représentation terminée, nous nous sommes empressées de les remettre en place, ce qui n’était pas mince affaire car les fenêtres étaient très hautes ! Danielle Derschlag

Mais restons au théâtre: nous avons beaucoup joué, nous aurions pu faire carrière dans la Comédie Française. Mais nous manquions encore d’un peu de rigueur pour entrer dans ce lieu sacré. Lisez donc la suite…(ndlr)

Topaze et le reste… ou « SOUFFLER N’EST PAS SOUFFLER »Lors d’une représentation, il s’agissait d’un sketch de Pierre Jean Vaillard dont je ne me souviens plus les détails, Socrate se retrouve au ciel. Afin de figurer la toge, nous avions drapé la fille qui interprétait Socrate dans un drap. Mais voilà qu’à la suite d’une envolée, elle lève les bras vivement, le drap glisse et elle se retrouve en combinaison devant la salle hilare. Elle n’a pas perdu son sang-froid, dignement s’est drapée dans le drap sous le rire accru des spectateurs et a poursuivi son sketch.Nous devions représenter une pièce de Molière. Les rôles étaient longs à apprendre, nous avions besoin d’un souffleur pour raviver les mémoires. Mais où le placer ? Nous installons une table recouverte d’un tapis sur le devant de la scène. Nous choisissons une fille menue et de petite taille qui se cache sous la table. Tout se passa très bien jusqu’au moment où l’on vit deux charentaises qui dépassaient du tapis. Le souffleur devait avoir des crampes sous son abri et avait allongé les jambes sans se rendre compte qu’elles dépassaient et se trouvaient au premier plan sur la scène !Danielle Derschlag Ndlr – Moi j’avais trouvé un nouvel usage du théatre, ou plutôt du dessous de la scène. J’aimais m’y réfugier avec ma lampe de poche pour lire ou dessiner tranquillement et parfois même pour étudier et pour échapper à la surveillance. Il y faisait chaud! C’était noir, bas de plafond, plein de toiles d’araignées. mais j’étais SEULE! Personne ne pensait à venir me chercher là. Un jour on m’a trouvée. Fini la tranquillité. Je n’y suis plus retournée. Paule  

Topaze…                                       09

Les acteurs: 1 Danielle Derschlag – 2 Monique Thomas – 3 Michèle Pons – 4 Genevève LapeyreEt autres scènes d’artistes..

Au théâtre ce soir
Album : Au théâtre ce soir

14 images
Voir l'album

Blason ENO

Retour à l’accueil

Laisser un commentaire

 

Moi,Mes passion& mes Amis |
INFO PREMIERE |
Hamo4SéSons |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | KARIBU / BIENVENUE
| MURYEL NOW ON EARTH
| 10grammes d'info, 10 m...