• Visiteurs

    Il y a 1 visiteur en ligne
  • Au fil des jours

    septembre 2007
    L Ma Me J V S D
    « août   jan »
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
  • Vous avez la parole

  • Liste des articles

  • Mes albums récents

    • Album : Au théâtre ce soir
      <b>10</b> <br />
    • Album : Pike Place Market
      <b>02lemarch.jpg</b> <br />
    • Album : Chez Elliot's
      <b>Chez Elliot's, restaurant renommé en premier sur la liste de Germaine</b> <br />
    • pas de droits sur l'album 1964
  • I LOVE ENO

  • Signer le livre d’Or

  • Je suis aussi sur Facebook

  • Recherche par Catégorie

  • L’Antre de la Création

  • Fils RSS

  • Réservé aux Unbloggeurs

    Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter

La visite de Seattle – La ville underground

Posté par ENO filles le 7 septembre 2007

labrochure.jpg

Nous partons visiter le Downtown, le quartier des antiquaires et les souffleurs de verre –prochain article-   Là se trouve la ville Underground, lieu de visite pittoresque de la ville.  Pionner square et l’histoire de Seattle  ont été oubliés jusqu’en 1965 grâce à Bill Speidel qui désirait sauver la ville historique de la destruction.  En 1851, l’ambitieux Arthur Denny âgé de 29 ans aidé par la suite de l’ambitieux Doc Menard  arrive sur ce site et y voit immédiatement un moyen de s‘enrichir. Il commence à bâtir quelques huttes  sur une minuscule île. Ménard respecte les indiens habitants originels du lieu et va donner à la ville le nom de leur chef : Sealth. La ville de Seattle  est née.  

L’activité principale de la ville est le bois mais il y règne une grande corruption et de la prostitution introduite par Yesler, patron de la scierie.  Mais la ville est souvent submergée d’eau boueuse et la sciure déversée ne peut combler les énormes ornières où  chevaux, wagons et enfants se noient régulièrement. Ce problème provient en réalité d’un dysfonctionnement peu ordinaire des … chasse d’eau de la ville en 1881. La ville ressemble à une montagne d’égouts à l’origine de la première visite souterraine de la ville.  En 1889 Seattle est en flamme. L’incendie dure 12 heures. L’incendie maitrisé, les habitants font des plans pour reconstruire la ville. Mais les travaux risquent d’être longs. Les investisseurs refusent d’attendre. La ville décide alors de remblayer le terrain autour des bâtiments, les rues sont relevées de 2 à 3 m 50 avec de nouveaux égouts. La ville actuelle a été bâtie par dessus l’ancienne avec une dénivellation de trois étages La ville de bois est recouvertes mais on peut se déplacer d’une maison à l’autre par ces anciennes rues à l’aide d’échelles qui permettent d’accéder aux différents niveaux. plus haut. Elles vont même servir d’abri aux vagabonds qui vont la piller.  Même la peste s’en mêle en 1907, jusqu’à ce qu’elle soit réhabilitée et protégée.    On arrive au point de rassemblement. Notre guide nous explique un peu le déroulement de la visite et à la fin répond à une question qui nous traverse l’esprit : «  Oui ça se peux qu’il y ait des rats mais restons en groupe tous va bien aller. »  On entre dans un sous-sol. Ca sent le renfermé…Y a des débris partout, c’est un peu déstabilsant de se trouver là. Rien n’est beau mais tout est étrange.  Notre guide commence son speach mais je n’y comprends rien. Germaine me traduit un peu et j’ai un peu lu la petite feuille jointe. Tout va bien : mes yeux comprennent.   Ici une poutre….Là des  toilettes…. Et là une cloison…. Fantastique!
Vraiment je n’en reviens pas!  
On entre dans le deuxième sous-sol. Notre guide conte ses histoires avec humour, du moins je le suppose puisque son public rit de bon cœur, quand je l’entend dire: « Ho, Ho! There it is, Stay cool, stay cool ». Je regarde… C’est peut-être un de ces fameux rats ! Mais je ne cherche pas trop à savoir. Je regarde de tous mes yeux cette ville enfouie, ses passages, ses trottoirs, ses chambres, ses cuisines, ses cloisons et même quelques débris de meubles,  avec même des bouts de tapisserie collés sur les vestiges des murs. Tout est décalé, comme des failles.  

Puis nous voici au troisième sous-sol. Nous passons sous des rues que notre guide nous nomme. Parfois sur une partie éclairée et aérée, les passants qui ne nous voient pas sursautent à nos cris poussés sur les conseils de notre guide. Tout le monde rit. Mais cette fois c’est du rire gentil qu’il s’agit, vous l’avez bien compris. 

 *Vous n’aurez hélas pas de photos, j’avais oublié mon appareil à l’hôtel. Seulement quelques images insolites extraites du dépliant.     undergroundimag2.jpg  undergroundimag4.jpg 

undergroundimag5.jpgundergroundimag3.jpg  undergroundimag6.jpg

Blason ENO

Retour à l’accueil

Laisser un commentaire

 

Moi,Mes passion& mes Amis |
INFO PREMIERE |
Hamo4SéSons |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | KARIBU / BIENVENUE
| MURYEL NOW ON EARTH
| 10grammes d'info, 10 m...