• Visiteurs

    Il y a 1 visiteur en ligne
  • Au fil des jours

    septembre 2007
    L Ma Me J V S D
    « août   jan »
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
  • Vous avez la parole

  • Liste des articles

  • Mes albums récents

    • Album : Au théâtre ce soir
      <b>10</b> <br />
    • Album : Pike Place Market
      <b>02lemarch.jpg</b> <br />
    • Album : Chez Elliot's
      <b>Chez Elliot's, restaurant renommé en premier sur la liste de Germaine</b> <br />
    • pas de droits sur l'album 1964
  • I LOVE ENO

  • Signer le livre d’Or

  • Je suis aussi sur Facebook

  • Recherche par Catégorie

  • L’Antre de la Création

  • Fils RSS

  • Réservé aux Unbloggeurs

    Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter

Eté 2007 Pike Place Market Seattle – Peak Fish Market

Posté par ENO filles le 10 septembre 2007

 Le marché-plaisir le plus extraordinaire que j’ai pu rencontrer.

«Il s’agit de jouer, de faire plaisir en transformant la journée de quelqu’un, d’être entièrement présent au travail et de choisir son état d’esprit».  Regardez l’album et lisez ce qui suit.

 
Pike Place Market
Album : Pike Place Market

43 images
Voir l'album

Un peu d’histoire 

Fondé en 1907 et situé à l’angle nord-ouest du centre-ville, près du front de mer sur Pike Street sur un emplacement gagné sur la mer, c’est l’un des rares véritables marchés publics des Etats-Unis.  A l’origine, c’était un marché en plein air, mais un bâtiment fut construit en 1908. D’autres furent ajoutés dans les années suivantes.  

Pendant la crise des années 30, plus de 600 fermiers venaient ici pour vendre leurs produits, à des prix inférieurs à ceux des magasins.  Pendant la seconde guerre mondiale, le marché déclina et il fut même question, au début des années 1960, de détruire les bâtiments qui s’étaient dégradés pour construire des bureaux et des parkings.  Mais les habitants de Seattle se mobilisèrent pour les sauver de la démolition, et en 1971, Pike Place Market devint un district historique.  C’est ainsi qu’ils sont encore une centaine aujourd’hui à venir vendre tous les jours des produits de la mer, des fruits et légumes, de l’artisanat ou encore de magnifiques bouquets de fleurs.  Vendeurs bruyants, innombrables étals de nourriture, fruits de mer empilés avec art…  Plus de la moitié du marché se consacre à l’artisanat local : vous y verrez des échoppes minuscules vendant toutes sortes d’articles, des épices indiennes jusqu’aux articles de magie   *Les vendeurs de poisson sont à eux seuls un spectacle réjouissant et inédit.   Ce petit texte trouvé sur Internet définit exactement l’âme de ce marché. Le voici dans son intégralité.  

« Ne vous étonnez pas si un employé lance un grand poisson dans les airs comme s’il s’agissait d’un ballon de football, en criant: Fish up!
Ne soyez pas surpris, non plus, si un vendeur joue la comédie, raconte une histoire drôle à un client ou fait des blagues à son patron.
Nous voici au Pike Place Market, l’âme de Seattle. C’est un arrêt obligatoire si on veut tâter le pouls de cette ville de la côte Ouest américaine située dans l’État de Washington.
Ici, au bord de la baie Elliott, la joie de vivre se faufile entre les étalages abondants garnis de produits colorés et parfumés. Dans les 600 boutiques de bouffe, tous les goûts et toutes les langues sont à la mode.
Le «Pike», comme on l’appelle, n’est pas seulement le plus ancien marché de cultivateurs aux États-Unis. C’est un art de vivre, de vendre et de consommer.
La preuve? Son atmosphère, originale et surprenante, est à la base d’une philosophie de gestion.
Puisque les marchands de poissons sont à l’origine de cette petite révolution du travail, les spécialistes de la formation des employés et des cadres parlent de la philosophie Fish!
L’ambiance joyeuse du marché de poissons est tellement contagieuse, disent-ils, que les hommes d’affaires y passent simplement pour absorber l’énergie qui s’y dégage.
«Il y a des années, la grisaille des longues heures de travail et l’odeur du poisson se reflétaient dans l’attitude des employés, explique-t-on dans le guide de formation. Cependant, en changeant d’attitude envers leur travail, les marchands de poissons ont créé un environnement totalement différent.»

Pour y arriver, ils mettent tout simplement en pratique les quatre ingrédients de la philosophie Fish!
«Il s’agit de jouer, de faire plaisir en transformant la journée de quelqu’un, d’être entièrement présent au travail et de choisir son état d’esprit», explique Nicole Paré, d’International Télé-film, qui distribue la vidéo.
Lancé il y a six ans, ce programme est encore très populaire. «C’est celui qui est le plus vendu et loué», dit-elle. Au Québec, précise-t-elle, il est utilisé par différents types d’entreprises, autant publiques (municipal, provincial, fédéral) que privées (banques, détaillants, fabricants, etc.).

Le concept est audacieux: en transformant leurs lieux de travail en terrain de jeu, les entreprises feraient plus de profits. Depuis qu’ils ont changé leurs façons de faire, les marchands du marché Pike vendent beaucoup plus de poissons. Sans compter, paraît-il, qu’il est beaucoup plus facile de recruter et de garder du personnel.
Comme il libère la tension, ce programme serait un antidote contre le stress. Il favoriserait la créativité, l’innovation, l’énergie et la responsabilisation des employés.

Le jeu est pris au sérieux. Des ateliers de formation (avec guide de l’animateur et de l’employé) et un court vidéo permettent aux entreprises de retrouver l’énergie du Pike Place Market.

Aux États-Unis, plusieurs grandes entreprises, dont Starbucks, se sont tournées vers la philosophie Fish!
Il faut dire que le premier café bistrot de la multinationale s’est installé au Pike au début des années 1970. Trente-quatre ans plus tard, elle y a toujours une enseigne.

Mais il n’est pas le seul. Dans ce marché animé où l’on fait ses emplettes au son des musiciens de la rue, tout est abondance.
En face, des femmes asiatiques composent de magnifiques bouquets de fleurs. À côté, des épiceries de l’Europe de l’Est offrent leurs spécialités.
Plus loin sur cette route des saveurs, on retrouve des montagnes de beignets au sucre, de pains de toutes les formes, de viandes, de fruits, de légumes, de fromages et de confitures. Il y a aussi des boutiques d’artisanat, de vêtements et de bijoux. Bref, les touristes et les résidants y trouvent de tout. Pas étonnant, puisque ce fantastique marché est ouvert depuis 1907. » 

 Le symbole du Pike Place Market est le Bronze Pig.  

Cette sculpture, créée par une artiste des îles du Puget Sound, représente un cochon qui a remporté un prix lors d’une foire annuelle du Pike Place Market. Cette œuvre est en fait une tirelire qui, chaque année, vient en aide à plusieurs organisations caritatives locales. 

Les rues qui bordent le marché sont elles aussi très animées : nourritures exotiques en tous genres, galeries, magasins de souvenirs, fleuristes… 

 Vous souvenez-vous du film sorti en 1993 Nuits blanches à Seattle (Sleepless in Seattle) avec Tom Hanks et Meg Ryan ?  L’extraordinaire rencontre entre une femme et un homme qui ne sont jamais vus, qui ne se connaissent pas mais qui s’aiment déjà…  Le thème de ce film a depuis été maintes fois repris. Mais pour tous les amateurs de films romantiques, il reste une référence   Je suis une romantique et j’ai eu beaucoup de plaisir à prendre mon petit-déjeuner dans le restaurant qui a servi de care au film. Merci Germaine.  Petit résumé du film   Depuis qu’il a perdu sa femme, Sam Baldwin n’a plus comme raisons de vivre que son jeune fils Jonah et son travail d’architecte. Son déménagement à Seattle a juste permis de rendre moins cruellement présent le souvenir de celle qu’il aimait.
Annie Reed, elle, vit à l’autre bout des Etats-Unis, à Baltimore, où sa carrière de journaliste et son prochain mariage avec Walter lui donnent toute satisfaction. Annie et Sam n’ont en principe aucune chance de se rencontrer, encore moins de s’aimer. En principe seulement car le destin et ses secrets – en l’occurrence une émission de radio – font parfois des miracles…  
Ceci sera le principal événement de notre dernière journée à Seattle.  

Blason ENO

Retour à l’accueil

4 Réponses à “Eté 2007 Pike Place Market Seattle – Peak Fish Market”

  1. Nancy C. dit :

    Conseillère en assurance

    Nous sommes présentement entrain d’étudier la philosophie du Peak Fish Market. Notre cie était rendue un peu ce que le Fish Market était avant de se prendre en main.Les gens entraient avec un air terne, travaillait de plus en plus que pour le salaire, un contre l’autre, le moins possible……. Après une bonne discussion avec le président de notre entreprise, nous avons décider d’adopter cette nouvelle mentalité en abolissant un peu la dictature et en prenant le temps d’écouter ce que les autres avaient a dire. Changer d’attitude, s’amuser, créer et faire de notre journée la meilleure tous les jours. Merci encore. Le matin je me lève et je suis maintenant contente d’aller travailler. Nous continurons en ce sensé

  2. Je vous remercie infiniment d`etre intervenue sur mon blog et j`en suis flattee. Oui vous avez raison de continuer en ce sens car il est important d`etre heureux sur son lieu de travail. C`est la que nous passons le plus clair de notre temps. Et la reussite, le succes et la rentabilite sont au bout de ce plaisir. Dans mon ecole maternelle j`avais ecrit en gros ce slogan:  » la vie est trop courte pour travailler triste »
    Fish market est un endroit merveilleux dont je garde un inoubliable souvenir. Bonne continuation et que cette joie de vivre au travail fasse d`autres adeptes. Le monde a bien besoin de rire.

  3. Blague Book dit :

    Super post! Merci pour ce très bon billet.

  4. Blog ENO dit :

    Merci a vous. J’en ai profité pour jeter un œil sur votre site. Rassurez-vous, je l.ai récupèré après.
    Bonne journée.

Laisser un commentaire

 

Moi,Mes passion& mes Amis |
INFO PREMIERE |
Hamo4SéSons |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | KARIBU / BIENVENUE
| MURYEL NOW ON EARTH
| 10grammes d'info, 10 m...