• Visiteurs

    Il y a 1 visiteur en ligne
  • Au fil des jours

    septembre 2007
    L Ma Me J V S D
    « août   jan »
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
  • Vous avez la parole

  • Liste des articles

  • Mes albums récents

    • Album : Au théâtre ce soir
      <b>10</b> <br />
    • Album : Pike Place Market
      <b>02lemarch.jpg</b> <br />
    • Album : Chez Elliot's
      <b>Chez Elliot's, restaurant renommé en premier sur la liste de Germaine</b> <br />
    • pas de droits sur l'album 1964
  • I LOVE ENO

  • Signer le livre d’Or

  • Je suis aussi sur Facebook

  • Recherche par Catégorie

  • L’Antre de la Création

  • Fils RSS

  • Réservé aux Unbloggeurs

    Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter

Quand Germaine s’en mêle… c’est pour notre plaisir à tous.

Posté par ENO filles le 16 septembre 2007

Starbucks est partout! Un régal pour les amateurs de cafés...et il y en a pour tous les goûts

Bonne lecture.

Seattle est la risée des Etats Unis. Des qu’on dit « Seattle », on voit éclore des sourires, ou, en Califonie du sud, des mimiques effrayées. Ce n’est pas par hasard si c’est le lieu de naissance du très fameux STARBUCKS (quoi ? vous ne savez pas ce que c’est que STARBUCKS ? attendez donc un an et vous verrez l’envahissement) c’est parce que les autochtones avaient besoin d’un endroit où se sécher, dans cette ville où il pleut TOUS LES JOURS. Oui, j’ai bien dit tous les jours, vous avez bien entendu tous les jours. Avec une petite rémission en été, dont nous avons profité.

En réalité, c’est une sorte de très gros crachin liquide qui baigne la ville en permanence. Ils se vengent en disant que eux n’ont pas de parapluie (qui ne sert a rien avec le crachin) alors que dans la foule, ils reconnaissent tout de suite les touristes : ce sont ceux qui en ont un.

Lorsqu’il fait beau, les terrasses de café restau se couvrent d’un tapis de population qui bâfre des fruits de mer (voir marché !). 

«  Tiens, on va en faire autant! » nous sommes nous dit.

Au bord de l’eau, sur le port, manger des coquillages, c’est super ? Après avoir commandé notre «  plateau », nous voyons arriver la serveuse avec une « bassine » remplie de tout, qu’elle balance énergiquement sur la table, à même la nappe. Coup d’œil chez les voisins, oui, c’est pareil pour tous. Le premier effarement passé, nous attaquons allègrement les pattes de crabe d’Alaska, grosses comme des cuisses de poulet, le reste à l’avenant. Petite ballade digestive pour faire passer tout ca. Mince, on a raté le bus !

Le bus gratuitIl fait tellement jour à 9h ½! Coup d’œil sur la carte, bon, l’hôtel est a une distance convenable, 5 ou 6 rues de là. Bin courage allons y . Malheur ! Les cartes ne sont pas en relief ! Dès la 2eme rue, les pentes s’accentuent pour devenir d’une raideur ! Et dans la nuit, nous voilà entamer une vraie escalade montagnarde, au milieu d’une faune nocturne un peu interlope. On n’en voyait plus le bout. Plus on marchait plus c’était raide et plus il y avait de rues. Je bien crois que Paule a fait la marche sportive de sa vie. « Peut-être pas la seule,  mais il y avait vraiment longtemps que cela ne m’était pas arrivé. Et finalement…à coeur vaillant rien d’impossible! Il est vrai que la faune dont parle Germaine et l’heure incongrue pour deux respectables drôles de dames  en goguette dans les rues désertes ne prêtaient pas à la flânerie. »

Pour pallier l’absence de soleil, la ville a une direction artistique.  Pour chaque projet municipal ou architectural, elle alloue 45% du budget a l’ART. Pas mal non ? Il n’y a qu’a voir les nombreux cochons décorés -voir atricle du 21 septembre dans le deuxième volet-, les multiples galeries d’art, les ateliers de souffleurs de verre, les totems indiens dans le vieux quartier, le parc de sculptures au bord de l’eau. Autre grande décision municipale, les bus gratuits au centre. Merci !

Une petite remarque : dans cette ville nordique qui aime la couleur ainsi qu’à Vancouver, tous les malfrats, tatoués, punks, funckies de tout poil étaient en admiration devant la chevelure flamme de Paule.

Les punks de Seattle

Fallait les voir s’avancer d’un air déférent et lui dire : «  I like your hair ! » Cela nous a peut être évité des ennuis.

Bye Seattle ! Bus vers Vancouver avec dans les bagages un donut de 30 cm.

Le donut du voyage Encore des kg!!!

La douanière me dit que je n’ai pas de papiers !!! ???…vrai… mais ça s’est arrangé.

 » je commençais à me dire que le voyage allait être écourté et Vancouver écarté… »

Pas grand-chose à ajouter à cette histoire extraordinaire. Seulement notre premier repas chez Elliot’s s’étant passé de manière plus civilisée la veille, nous n’avions pas imaginé nous retrouver invitées à la table des irréductibles gaulois, nos ancêtres Astérix et Obélix.

Ci-dessous quelques photos-souvenirs

Chez Elliot’s

Au Crab pot, bien protégées par de magnifiques bavoirs décorés.

Chez Elliots
Album : Chez Elliot's

13 images
Voir l'album

Blason ENO

Retour à l’accueil

 

6 Réponses à “Quand Germaine s’en mêle… c’est pour notre plaisir à tous.”

  1. fabienne dit :

    hé bé les filles , vousd avez vécu dangereusement!!!! que de nourriture !…
    Nous avons même droit au crabpot avant et après! pas étonnant que vous ayez pris quelques kilos…..pas à cause des crabes mais du maïs…c’est pour la photo que l’on vous déverse cette « marée » sur la table? ou bien est-ce l’habitude? curieux !

  2. Mais non, c’est la coutume de ce restau. Mais nous l’ignorions avant. Le maïs faisant partie de la vie américaine nous nous sommes soumises à la coutume mais nous ce qui nous intéressait c’était le crabe de l’Alaska. Ouah! Un régal
    D’ailleurs nous avons remis ça à Vancouver. A suivre…
    L’été a été très gourmand

  3. fabienne dit :

    Quoiqu’il en soit voilà des femmes qui savent vivre; elles aiment la bonne cuisine ( sic) qu’elles dégustent sans façons avec leurs doigts , elles se font draguer par des zonards ( elles l’ont échappé belle ) mais elles ne boivent pas et là c’est peut être dommage…..

  4. Un Papy qui compte dit :

    Coucou.
    Que de lectures en retard ! Bon, je pense avoir tout rattrapé.
    Après avoir constaté que nos deux « USA-Trotters » n’étaient pas adeptes du végétalisme, j’ai cru avoir une vision spéculaire : je me voyais à la place des deux « crabophobes ». Je ne saurais jamais si j’ai envié leur « plastron-bavette » ou alors les pattes de crabes ou leur repas de fruits de mer, dans son ensemble, même présenté de la sorte. À bien y réfléchir, j’opte plutôt pour la seconde remarque, ce qui rend superfétatoire la première !
    Il va falloir que nous débarquions, en nombre, chez Germaine un jour. Y a pas d’raison que ce soit uniquement Paule qui profite du rêve américain. Pas l’impression non plus qu’elle n’ait fait que « rêver » : ce n’est pas la première fois qu’elle nous parle ou nous commente (images à l’appui) ses « baffreries » !
    Allez, j’ouvre la liste d’inscriptions. Germaine, tenez-vous bien et gardez les crabes au frais : on arrive ! ;-)

  5. G dit :

    Je me remets difficilement de mon asphyxie apres les incendies.Mais si vous voulez venir, arrangez vous, venez groupes et je me charge de vous faire faire des hikes meme au centre de LA. Ou dans les parks nationaux si vous voulez.Il parait , Jeanine que tu aimes marcher? Alors viens avec ton chum , Fafa avec son mari ou son accordeon (attention a la douane !) Papy avec sa mamy d’amour et sa pince a crabe, voila, ca fait un bon petit groupe.Jeanine ( Delort) malheureusement je sais que tu as charge d’ame , mais si le coeur t’en dit? Bref , j’invite tout le monde. Envoyez moi un email perso (demandez le a Paule).Les autres mamies? Je ne parle pas aux fantomes, bien que ce soit bientot Haloween.Je vous previens, il fait chaud, cet aprem, j’ai du mettre l’air conditionne.

  6. fabienne dit :

    Sympa Notre Germaine. Nous allons bien finir par te prendre au mot et tu risques de le regretter.

Laisser un commentaire

 

Moi,Mes passion& mes Amis |
INFO PREMIERE |
Hamo4SéSons |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | KARIBU / BIENVENUE
| MURYEL NOW ON EARTH
| 10grammes d'info, 10 m...