• Visiteurs

    Il y a 1 visiteur en ligne
  • Au fil des jours

    décembre 2017
    L Ma Me J V S D
    « mai    
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    25262728293031
  • Vous avez la parole

  • Liste des articles

  • Mes albums récents

    • Album : Au théâtre ce soir
      <b>10</b> <br />
    • Album : Pike Place Market
      <b>02lemarch.jpg</b> <br />
    • Album : Chez Elliot's
      <b>Chez Elliot's, restaurant renommé en premier sur la liste de Germaine</b> <br />
    • pas de droits sur l'album 1964
  • I LOVE ENO

  • Signer le livre d’Or

  • Je suis aussi sur Facebook

  • Recherche par Catégorie

  • L’Antre de la Création

  • Fils RSS

  • Réservé aux Unbloggeurs

    Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter

  • Accueil
  • > Sites sur l’Algérie d’Hier

Sites sur l’Algérie d’Hier

emoticoneLe coin du popodoran

Un site qui vient de m’être signalé en commentaire et qui mérite le détour.

emoticoneL’ENSEIGNEMENT EN ALGERIE AVANT 1962 par PAULETTE DE CHAVANNE Conférence prononcée le 24 octobre 1992, à Aix-en-Provence   http://www.cerclealgerianiste.asso.fr/contenu/enseignements300.htm 

TristeLES PIEDS-NOIRS, HISTOIRES D’UNE BLESSURE LES PIEDS-NOIRS, DVD documentaire: http://aquitaine.france3.fr/emissions/27222163-fr.php#para27860167  Ce documentaire a été diffusé en avant-première à Bordeaux  le 18 janvier à 19h00  Il est possible de le commander Merci de remplir et de renvoyer, le bon de commande avec votre règlement, Le prix du double DVD est de 20 €UR + 5.5 € de frais d’expédition.
Extrait de l’entretien avec Gilles Perez le réalisateur  « S’agit-il d’un film « de plus » sur l’histoire de l’Algérie?

C’est un film de mémoire. Mémoire partagée, entrelacée, qui s’entrechoque, trébuche quelque fois. Et cela représentait un défi majeur que d’accoucher ces mémoires-là, dans la mesure où la communauté Pied noir est restée traumatisée par les drames de la fin de la guerre d’Algérie et la façon dont elle a été perçue à son arrivée en Métropole. Il s’agissait donc de faire ressurgir des mémoires enfouies, souvent refusées par l’extérieur, souvent tues à leur propre famille par volonté acharnée de s’intégrer à la France. Il nous fallait aussi aller au-delà du folklore, de l’accent et de la gestuelle, pour rencontrer la sincérité.Pourquoi cette mémoire-là, l’histoire de cette communauté-là ? Est-ce pour vous inscrire dans le débat actuel sur la colonisation ?
Effectivement. Et c’est aussi pour apporter à l’analyse politique et aux passions qui l’accompagnent un élément supplémentaire : l’élément humain. Celui qui donne une place aux hommes et aux femmes qui ont vécu cette histoire. Il leur aura fallu le temps du deuil. Il aura fallu qu’ils mettent enfin de côté leur obsession de « l’après 1962 », c’est-à-dire cette volonté forcenée de s’intégrer, de se fondre dans la masse. 45 ans après, le temps est venu pour eux de parler parce qu’ils sont à l’aube de la retraite ou y sont entrés ; moment privilégié pour opérer un retour en arrière, un retour sur leur vie, leur comportement, l’histoire de leur famille, leur généalogie, un regard enfin débarrassé des scories passionnelles de l’époque. Il s’agit bien de la dernière génération de Pieds noirs. Il ne fallait pas manquer ce moment-là.Pourquoi avoir attendu la dernière génération ?
Le problème c’est qu’on a souvent stigmatisé cette communauté, à travers des slogans, en la jugeant collectivement responsable et coupable. Elle est jugée coupable d’avoir voulu que l’Algérie reste terre française. Elle est jugée coupable d’avoir exploité les Algériens, de s’être enrichie sur leur dos. Et ensuite, arrivée en France, elle est jugée coupable de la montée de la délinquance, de la multiplication des mauvaises manières, de se comporter en « lobby », de la montée du racisme, de la poussée du Front national…
Ce film prouve le contraire ?
Il démontre que les Pieds noirs étaient à 97% (selon l’historienne Germaine Tillon) une population de petites gens, pour la plupart immigrés économiques ou politiques du pourtour méditerranéen ou déportés et « racolés » par la France afin de peupler cette nouvelle terre. Grâce aux films de famille que les Pieds noirs nous ont prêtés et qui illustrent ce documentaire, on voit bien à qui l’on a à faire. Des pique-niques dans les bois, des parties de pétanque mémorables, des gamins qui jouent dans la rue, des Européens et des Algériens qui partagent un repas… Il est bien question de petites gens et de petits plaisirs, comme la Métropole en connaissait dans ces années 50, la mixité ethnique en moins. Et puis, on a découvert, au travers des témoignages, qu’une grande majorité d’entre eux souhaitaient rester en Algérie malgré l’Indépendance. Ce qui montre bien leur attachement à cette terre. Par ailleurs, le film met également en lumière des faits historiques volontairement tus par les autorités françaises, à savoir les trois milles Européens d’Algérie disparus et officiellement recensés, les massacres d’Européens commis le 5 juillet 1962 à Oran, les tirs de l’Armée française contre des civils européens le 26 mars 1962 à Alger, entre autres. - La suite sur le site. 
 

Indeci Nos ancêtres pieds-noirs

Signalé par Frédéric GARCIA, Un  témoignage  émouvant de ce que fut l’Algérie française pour beaucoup de gens, récit d’une dame qui travaillait à l’Ecole Normale de Miliana et qui a vécu 92 ans en Algérie, née en 1858 à Miliana et décédée en  1850 à Cap-Matifou. http://gargal66.unblog.fr/2008/01/02/nos-ancetres-pieds-noirs/http://gargal66.unblog.fr/tag/la-passion-pour-la-genealogie/page/3/emoticoneAllons faire un tour à Oran: Oran, Algérie, enfance : des images intéressantes

http://oran9g.blog4ever.com/blog/index-30842.html

http://fr.blog.360.yahoo.com/blog-rUYLPm0zcqSrnaxoXUOPH6Y-?cq=1&p=8509&n=28500

http://elbahia.over-blog.com/article-3669948.html

emoticoneLe 5 juillet 1962 à Oran  en images

“Qu’est-ce que le 5 juillet 1962″  Les causes du massacre Colloque Guerre d’Algérie – Université de Jussieu – novembre 2002  Réponse au journal “Le Quotidien d’Oran”  

Pour plus d’informations, voir le site remarquable de Geneviève de Ternant : http://oran1962.free.fr/

Surprise Le chant du menestrel, d’Oran et d’ailleurs recommandé par Lydiahttp://edgard.attias.free.fr/

Cool Mers-El-Kebir  par Gérard Soler: http://perso.orange.fr/gs.merselkebir/pages/indexpag.html

emoticone Les Pieds-Noirs: Partir à la découverte de … ses ancêtres en Algérie par Frédéric  GARCIA – http://gargal66.unblog.fr/

emoticoneAMITIE FRANCO-ALGERIENNE ET COLONIALISME:  « Juste une mise au point »    http://www.vofa.net/classic1_000007.htm emoticoneAngèle Koster : http://angelekoster.site.voila.fr/  Les Pieds-noirs, hier et aujourd’hui  « Les Pieds-noirs, comme tous les peuples chassés de leur pays, ont conservé les stigmates d’une guerre cruelle, secrète, meurtrière …, la guerre « sans nom ». Ils auraient envie de dire leurs angoisses passées, présentes, leurs cauchemars, leurs douleurs ou bien leurs joies, leurs fiertés et leurs bonheurs.  Si chacun a retrouvé, un pays, construit une famille, un quotidien… une vie, aucun  n’a oublié. Partons pour un petit voyage … avec des auteurs, des passionnés d’écriture qui vous parlent avec les mots du coeur… Revivons avec eux leurs souvenirs d’enfance, regardons ensemble une photo, une image du passé… Refaisons le chemin en sens inverse… 

Après cette promenade hors du temps… je vous invite à visiter ma région d’adoption, le département où je vis : la Vienne…à travers des ouvrages qui vous parlerons de son Histoire et de ses traditions… 

emoticoneUn site intéressant écrit par un compatriote:  lavoix.blog.mongenie.com 

Blason ENO

Retour à l’accueil

22 Réponses à “Sites sur l’Algérie d’Hier”

1 2 3
  1. Costanzo dit :

    Finalement, quoi que l’on dise ou quoi qu’on pense la communauté des rapatriés d’Algérie, les Pieds Noirs, terme dont l’origine est aussi obscure que toutes les histoires humaines, est bien plus discrète qu’on ne l’a dit ! Passons !
    Le pied noir depuis longtemps et au fur et à mesure que le temps et les évènements se succèdent, a de plus en plus de mal à admettre ce qu’il considère comme une tragédie ! Parce que ceux qui le chassèrent de son pays sans se l’avouer reconnaissent implicitement qu’ils se sont trompés ou furent eux-mêmes trompés puisqu’ils ont rejoint en masse un pays qu’ils détestaient : La France ! D’ailleurs pour l’avoir entendu je sais qu’ils sont encore nombreux à la détester encore ! Il n’osent pas dire qu’ils nous détestent !
    Ceci étant dit il faut rendre justice à ceux qu’aucune haine ou mépris n’anime ! Ils sont là nos égaux pour gagner leur vie comme nous et souvent ils sont meilleurs que nous !
    Le pied noir ce bon enfant souffre encore de sa réputation, celui qu’on présenta comme un être abjecte parce qu’il refusait ou vendait de l’eau aux soldats Français ! Il est vrai parce que je m’en souviens que des arabes vendaient de l’eau contenue dans des peaux de chèvres pour gagner leur vie mais il y en avait tellement peu ! Est-il besoin de dénoncer une telle absurdité qui n’a profité qu’à celui qui ne cherchait qu’à ce faire plaindre ! C’est indigne ! J’espère qu’au moins un de ceux qui prétendit cela puisse lire ces lignes ! Menteur !
    Le pied noir à souffert qu’on l’ait présenté comme un homme inhospitalier ce qui est tout le contraire ! Que de soldats ou officiers français vinrent manger ou boire l’anisette à notre table ! Même si aucun ne nous témoigna la moindre gratitude par l’envoi d’une simple carte postale lors qu’il s’en retournait au Pays !
    Le pied noir à eu beaucoup de mal à admettre qu’on l’ait accueilli avec beaucoup de réticences voire d’hostilité : Les pieds noirs à la rue, raisonnent toujours à leurs oreilles !
    Les pieds noirs ne comprennent pas que leurs cimetières soient profanés, que les ossuaires de marins français qui reposent à Mers el Kébir l’ont également été !
    Les pieds noirs ne reconnurent pas ce peuple français qui pourtant dix huit ans plutôt l’avait accueilli à bras ouverts pour libérer la France ! Parce que le pied noir n’est pas ingrat il accepte mal l’ingratitude !
    Les pieds noirs savent qu’aujourd’hui il n’y a plus que le culot qui paie ! Mais ils n’ont pas ce culot là !
    Aucun politique français de l’époque dont beaucoup sont encore en vie ne fut à la hauteur du drame ! Ils sont d’ailleurs très discrets parce qu’ils se sont tous trompés !
    Les pieds noirs n’ont aucun désir de revanche, ne veulent pas rouvrir des plaies mais ils aimeraient tant pendant que quelques-uns uns encore subsistent que l’erreur soit reconnue, pour la pardonner et s’endormir tranquille pour la dernière fois !
    Au siècle de l’indifférence ce message s’adresse aux brillantes générations issue de cette communauté, présentes et à venir pour qu’ils puissent s’opposer à une éventuelle souillure de leurs ancêtres !
    La descendances des pieds noirs, est une race pleine de richesse que seul apporte le mélange des races car ce sont toutes les races de l’Europe qui étaient présentent sur le sol de l’Algérie française ! L’Europe existait déjà !
    Le pied noir s’est installé en France fidèle comme un chien qui ne veut pas comprendre que son maître ne l’aime plus !
    Fils, petit-fils arrière-petits-fils de pieds noirs soyez en fiers ! Vous êtes le produit d’une expérience divine dont le but était de faire vivre et enrichir une Terre qui n’appartenait qu’à Dieu et dont il voulait qu’elle fut occupée par tous, j’ai bien dit tous ! L’homme ne l’a pas voulu ! Mais dieu est patient, perspicace ! La France aussi lui appartient, Jeanne D’arc en savait quelque chose !
    Pauvre petit homme ! Tu n’as fait que retarder l’échéance d’un plan divin : Celui de rassembler enfin les hommes pour qu’ils apprennent à vivre ensemble !
    Dieu accepte nos erreurs faut-il qu’il nous aime pour pardonner nos fautes !
    Pieds noirs soyez en fiers, mais restez humbles car Dieu est aussi avec vous !
    Ange Paul C.

    Texte visible sur : lavoix.blog.mongenie.com ou sur espritdebresse.blog.mongenie.com

  2. Bonjour Ange, je me suis rendue sur votre 1er site et j’y ai laissé un commentaire. Je n’ai pas repondu à votre écrit parce qu’il avait été rerenu par le modérateur et je viens seulement d’en prendre connaissance, pardonnez-moi
    Bien amicalement
    Paule C.

  3. fabienne dit :

    Merci au Monsieur qui a eu le courage d’écrire ce texte.

  4. Oui Fabienne, c’est un beau texte et il y en a encore d’autres sur le site de ce monsieur. C’est bien que chacun puisse exprimer son ressenti. Tous ces témoignages, avec leur partialité, leurs imperfections, leur potimisme ou leur pessimisme, mais surout par leur diversité, apportent à tous un autre éclairage et permettent à chacun de se rendre compte de la complexité des événements qui nous touchent, et par conséquent d’agir sur nos comportements futurs.

  5. gargal dit :

    Bonjour,et merci d’avoir indiqué mon blog généalogique.
    Je voulais juste donner sa nouvelle adresse:http://gargal66.unblog.fr/
    Bonne continuation.
    Frédéric GARCIA

    Dernière publication sur Frédéric GARCIA , GéNéALOGISTE FAMILIAL PROFESSIONNEL : ...de l'Ordre d'Isabelle la Catholique.

  6. germaine dit :

    Coucou! Me revoila!Une semaine sans modem donc sans ordi, oui, j’ai survecu et meme, cela m’a plus, sauf le blog qui m’a manque, les aminchs, comme disaient les pieds Nickeles
    Ici, l’ambiance est a la fete, une semaine aussi a sortir tous les soirs. Je reviens du Ritz, (Newport Beach) et a minuit, des mon arrivee, 1er geste remettre le nouveau modem et me brancher sur vous.J’ai deja sur mon calepin 2 « parties » de Noel ! Ennuyez vous bien, les francais!
    Avez vous le meme probleme? les jours avec commentaires ne sont plus soulignes.Dommage! C’etait tres pratique.

  7. Lydia Saint-Martin (Martinez) dit :

    Origine de « Pieds-Noirs »

    Lorsque j’étais encore en France, j’avais fait la connaissance d’un historien sur l’Algerie. D’après lui, le nom de Pieds-Noirs avait été donné vers 1832 aux premiers militaires venus de France qui portaient des chaussures en cuir verni noir, ce qui était une grande nouveaute pour les indigenes d’alors, qui eux portaient des sandales ou babouches de cuir naturel.

    Ils prirent alors l’habitude de décrire les « roumis » (Chretiens) par le nom de pieds-noirs, à cause de leurs chaussures. Ce qualificatif n’a pas vraiment été beaucoup utilisé. Mais après notre réveil (après le massacre de la Toussaint), et encore avec plus de force apres le 13 Mai 58, nous l’avons porté comme un badge d’honneur.

    Et je suis plus fière que jamais de rappeler à tous que je suis peut-ètre née Française, mais avant tout, je suis née Pieds-Noirs, arrière petite fille de colons forcés arrivés à Mers-El-Kebir en 1835.

    Si quelqu’un a une meilleure explication, faites la moi connaitre: mais pour moi, celle-ci parait logique.

  8. Un Papy qui compte dit :

    Il y a des jours ternes, des jours sombres, des jours gris, de mauvais jours,
    Des jours gais, de beaux jours, des jours heureux, des jours d’amour, des jours de gloire,
    Des jours de haine, des jours sans fin, au moins « un jour le plus long »,
    Des jours ennuyeux, des jours tristes, des jours à mourir, des jours trop courts,
    Des jours de rêve, de bons jours, des jours de paie, des jours de semaine,
    Des jours au fil des jours, des jours fériés, des jours chômés, des jours de fête,
    Le jour de Noël, un jour de l’an, « l’Écume des jours », le premier jour,
    Le dernier jour, des jours comme-ci, des jours comme-ça,
    Des jours qui durent la nuit,
    des jours d’avant, des jours après jours…
    Mais ici, chez Paule, plus de jours soulignés, non ! Juste un jour encadré au jour le jour. LE jour du jour, quoi !

    Navré Germaine, il faudra vous y faire. Paule ne travaille que les nuits parce que… un jour ici, un jour ailleurs… :-D

    Lydia, on m’a toujours dit que c’était à cause des guêtres noires, que portaient les soldats, pour se protéger des éventuelles morsures de serpents.

    -Un Papy, pas « coquette » et sans éventail - ;-)

  9. Un Papy qui compte dit :

    Sacrée Paule ! Germaine a eu gain de cause et les jours sont, de nouveau, soulignés. J’ai l’air malin, moi maintenant, pour avoir écrit le « post » précédent. Bon c’est un « mauvais jour » :-(

    - Un Papy chafougnement chafougné -

  10. Note de la rédaction: Qu’on se le dise, je n’ai aucune influence sur le fait que les jours soient soulignés ou non. Cela vient de l’Administrateur du Blog qui doit effectuer des essais ou des maintenances.
    Mais j’ai quand même créé mille moyens (ou presque)de s’y retrouver, non?
    Une Paule à son tour très chaffougnée -et je fais exprès de mettre deux f, na!-

1 2 3

Laisser un commentaire

 

Moi,Mes passion& mes Amis |
INFO PREMIERE |
Hamo4SéSons |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | KARIBU / BIENVENUE
| MURYEL NOW ON EARTH
| 10grammes d'info, 10 m...