• Visiteurs

    Il y a 1 visiteur en ligne
  • Au fil des jours

    décembre 2021
    L Ma Me J V S D
    « mai    
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    2728293031  
  • Vous avez la parole

  • Liste des articles

  • Mes albums récents

    • Album : Au théâtre ce soir
      <b>10</b> <br />
    • Album : Pike Place Market
      <b>02lemarch.jpg</b> <br />
    • Album : Chez Elliot's
      <b>Chez Elliot's, restaurant renommé en premier sur la liste de Germaine</b> <br />
    • pas de droits sur l'album 1964
  • I LOVE ENO

  • Signer le livre d’Or

  • Je suis aussi sur Facebook

  • Recherche par Catégorie

  • L’Antre de la Création

  • Fils RSS

  • Réservé aux Unbloggeurs

    Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter

  • Accueil
  • > Sites sur l’Algérie d’Hier

Sites sur l’Algérie d’Hier

emoticoneLe coin du popodoran

Un site qui vient de m’être signalé en commentaire et qui mérite le détour.

emoticoneL’ENSEIGNEMENT EN ALGERIE AVANT 1962 par PAULETTE DE CHAVANNE Conférence prononcée le 24 octobre 1992, à Aix-en-Provence   http://www.cerclealgerianiste.asso.fr/contenu/enseignements300.htm 

TristeLES PIEDS-NOIRS, HISTOIRES D’UNE BLESSURE LES PIEDS-NOIRS, DVD documentaire: http://aquitaine.france3.fr/emissions/27222163-fr.php#para27860167  Ce documentaire a été diffusé en avant-première à Bordeaux  le 18 janvier à 19h00  Il est possible de le commander Merci de remplir et de renvoyer, le bon de commande avec votre règlement, Le prix du double DVD est de 20 €UR + 5.5 € de frais d’expédition.
Extrait de l’entretien avec Gilles Perez le réalisateur  « S’agit-il d’un film « de plus » sur l’histoire de l’Algérie?

C’est un film de mémoire. Mémoire partagée, entrelacée, qui s’entrechoque, trébuche quelque fois. Et cela représentait un défi majeur que d’accoucher ces mémoires-là, dans la mesure où la communauté Pied noir est restée traumatisée par les drames de la fin de la guerre d’Algérie et la façon dont elle a été perçue à son arrivée en Métropole. Il s’agissait donc de faire ressurgir des mémoires enfouies, souvent refusées par l’extérieur, souvent tues à leur propre famille par volonté acharnée de s’intégrer à la France. Il nous fallait aussi aller au-delà du folklore, de l’accent et de la gestuelle, pour rencontrer la sincérité.Pourquoi cette mémoire-là, l’histoire de cette communauté-là ? Est-ce pour vous inscrire dans le débat actuel sur la colonisation ?
Effectivement. Et c’est aussi pour apporter à l’analyse politique et aux passions qui l’accompagnent un élément supplémentaire : l’élément humain. Celui qui donne une place aux hommes et aux femmes qui ont vécu cette histoire. Il leur aura fallu le temps du deuil. Il aura fallu qu’ils mettent enfin de côté leur obsession de « l’après 1962 », c’est-à-dire cette volonté forcenée de s’intégrer, de se fondre dans la masse. 45 ans après, le temps est venu pour eux de parler parce qu’ils sont à l’aube de la retraite ou y sont entrés ; moment privilégié pour opérer un retour en arrière, un retour sur leur vie, leur comportement, l’histoire de leur famille, leur généalogie, un regard enfin débarrassé des scories passionnelles de l’époque. Il s’agit bien de la dernière génération de Pieds noirs. Il ne fallait pas manquer ce moment-là.Pourquoi avoir attendu la dernière génération ?
Le problème c’est qu’on a souvent stigmatisé cette communauté, à travers des slogans, en la jugeant collectivement responsable et coupable. Elle est jugée coupable d’avoir voulu que l’Algérie reste terre française. Elle est jugée coupable d’avoir exploité les Algériens, de s’être enrichie sur leur dos. Et ensuite, arrivée en France, elle est jugée coupable de la montée de la délinquance, de la multiplication des mauvaises manières, de se comporter en « lobby », de la montée du racisme, de la poussée du Front national…
Ce film prouve le contraire ?
Il démontre que les Pieds noirs étaient à 97% (selon l’historienne Germaine Tillon) une population de petites gens, pour la plupart immigrés économiques ou politiques du pourtour méditerranéen ou déportés et « racolés » par la France afin de peupler cette nouvelle terre. Grâce aux films de famille que les Pieds noirs nous ont prêtés et qui illustrent ce documentaire, on voit bien à qui l’on a à faire. Des pique-niques dans les bois, des parties de pétanque mémorables, des gamins qui jouent dans la rue, des Européens et des Algériens qui partagent un repas… Il est bien question de petites gens et de petits plaisirs, comme la Métropole en connaissait dans ces années 50, la mixité ethnique en moins. Et puis, on a découvert, au travers des témoignages, qu’une grande majorité d’entre eux souhaitaient rester en Algérie malgré l’Indépendance. Ce qui montre bien leur attachement à cette terre. Par ailleurs, le film met également en lumière des faits historiques volontairement tus par les autorités françaises, à savoir les trois milles Européens d’Algérie disparus et officiellement recensés, les massacres d’Européens commis le 5 juillet 1962 à Oran, les tirs de l’Armée française contre des civils européens le 26 mars 1962 à Alger, entre autres. - La suite sur le site. 
 

Indeci Nos ancêtres pieds-noirs

Signalé par Frédéric GARCIA, Un  témoignage  émouvant de ce que fut l’Algérie française pour beaucoup de gens, récit d’une dame qui travaillait à l’Ecole Normale de Miliana et qui a vécu 92 ans en Algérie, née en 1858 à Miliana et décédée en  1850 à Cap-Matifou. http://gargal66.unblog.fr/2008/01/02/nos-ancetres-pieds-noirs/http://gargal66.unblog.fr/tag/la-passion-pour-la-genealogie/page/3/emoticoneAllons faire un tour à Oran: Oran, Algérie, enfance : des images intéressantes

http://oran9g.blog4ever.com/blog/index-30842.html

http://fr.blog.360.yahoo.com/blog-rUYLPm0zcqSrnaxoXUOPH6Y-?cq=1&p=8509&n=28500

http://elbahia.over-blog.com/article-3669948.html

emoticoneLe 5 juillet 1962 à Oran  en images

“Qu’est-ce que le 5 juillet 1962″  Les causes du massacre Colloque Guerre d’Algérie – Université de Jussieu – novembre 2002  Réponse au journal “Le Quotidien d’Oran”  

Pour plus d’informations, voir le site remarquable de Geneviève de Ternant : http://oran1962.free.fr/

Surprise Le chant du menestrel, d’Oran et d’ailleurs recommandé par Lydiahttp://edgard.attias.free.fr/

Cool Mers-El-Kebir  par Gérard Soler: http://perso.orange.fr/gs.merselkebir/pages/indexpag.html

emoticone Les Pieds-Noirs: Partir à la découverte de … ses ancêtres en Algérie par Frédéric  GARCIA – http://gargal66.unblog.fr/

emoticoneAMITIE FRANCO-ALGERIENNE ET COLONIALISME:  « Juste une mise au point »    http://www.vofa.net/classic1_000007.htm emoticoneAngèle Koster : http://angelekoster.site.voila.fr/  Les Pieds-noirs, hier et aujourd’hui  « Les Pieds-noirs, comme tous les peuples chassés de leur pays, ont conservé les stigmates d’une guerre cruelle, secrète, meurtrière …, la guerre « sans nom ». Ils auraient envie de dire leurs angoisses passées, présentes, leurs cauchemars, leurs douleurs ou bien leurs joies, leurs fiertés et leurs bonheurs.  Si chacun a retrouvé, un pays, construit une famille, un quotidien… une vie, aucun  n’a oublié. Partons pour un petit voyage … avec des auteurs, des passionnés d’écriture qui vous parlent avec les mots du coeur… Revivons avec eux leurs souvenirs d’enfance, regardons ensemble une photo, une image du passé… Refaisons le chemin en sens inverse… 

Après cette promenade hors du temps… je vous invite à visiter ma région d’adoption, le département où je vis : la Vienne…à travers des ouvrages qui vous parlerons de son Histoire et de ses traditions… 

emoticoneUn site intéressant écrit par un compatriote:  lavoix.blog.mongenie.com 

Blason ENO

Retour à l’accueil

22 Réponses à “Sites sur l’Algérie d’Hier”

1 2 3
  1. Et maintenant je vais dormir!!!

  2. Un Papy qui compte dit :

    Chafougné (avec un « f » s’iou plaît) parce que sinon on ne s’y retrouvera plus dans les dicos à venir ! ;-) .
    Le Scrabble y perdrait un des fleurons de son jeu et tes lecteurs seraient déboussolés en constatant une trituration endogène (qui est générée à l’intérieur) à propos de ce néologisme vénéré. ;-)
    Ce mot permet l’envol de notre langue :-( .
    Sa généralisation, son utilisation, dans notre sphère est un facteur déterminant pour l’essor de ton blog.
    Je te rappelle que si l’Académie (la grande) n’a pas encore donné son aval c’est tout simplement parce qu’elle étudie les différentes définitions de ce mot. Définitions qui, comme chacun le sait, sont multiples, variées et riches de bon sens.
    Nous ne sommes pas là pour abandonner, comme l’a si bien dit J.P. Brighelli, « Le Petit Larousse (…) entre les mains des Jivaros. (…) C’est notre grandeur d’hommes de nous épanouir dans l’artificiel. » .
    Mais souvenons-nous, plutôt, de ce que Boileau a écrit :
    « Ce qui se conçoit bien, s’énonce clairement,
    Et les mots pour le dire arrivent aisément.

    Appliquons donc, les règles et nous serons gagnants
    Respectons l’orthographe de ce mot cha f ougnant
    Euh… Non mais ! :-)

  3. Ah! Ah! Tu as bien marché, Papy. Mais oui, je suis une puriste et je respecte les règles afin que ce mot déterminant pour l’essor de mon blog puisse dignement entrer dans notre dictionnaire qui semble-t-il est un peu déboussolé parfois par les temps qui courent et qui ressemble un peu à Babel avec tout ce qui y entre en ce moment. Le mot chafougner avec un seul f a toutes ses chances.
    Ne pourrais-tu nous concocter un petit scrabble du blog pour jouer en ligne?

  4. Costanzo dit :

    La colonisation phénomène incompris ou interprété ?

    Le temps presse ! Plus qu’une vingtaine d’années et les derniers témoins de la « colonisation » auront disparus emportant avec eux des torrents d’amertume ! Peu de temps en effet à ces témoins directs pour laisser quelques traces de vérités !
    Car la seule vérité étalée sans retenue ni respect aujourd’hui n’est qu’un tissu mensonger acheté à bas prix chez les marchands de sensationnels qui pour la plupart n’ont pas vécu là bas ! Après tout n’achète t-on pas chez ceux qui nous ressemblent !
    Notre descendance, demain, ne devra pas rougir de leurs aïeux ! Car hélas ceux qui regarnissent leur porte-feuilles, en refaisant l’histoire à leur manière, ces juges implacables ont encore de belles années à vivre ! Ils sont intemporels !
    Je ne peux laisser traiter ma mère de colon fâchiste ! Alors qu’elle n’était qu’employée d’hôpital passant ces journées à donner un peu d’amour et de réconfort à l’Arabe, au pied noir ou au soldat !
    Je ne peux laisser dire que mon arrière-grand-père, que mon grand-père, que mon oncle, pêcheurs qui ont partagé le même gain, les mêmes joies et les même peines avec les Arabes sur le même lamparo aient exploité les Arabes !
    Je ne peux laisser dire que mon père chef d’équipe en travaux publics qui ne laissait jamais sans travail l’Arabe qui voulait travailler soit un sale colonisateur !

    Je ne peux laisser dire enfin que ces arabes qui arboraient fièrement leurs décorations acquises aux deux guerres étaient malheureux ! Les jours de commémoration l’anisette et le thé coulaient à flots !
    Je ne peux laisser dire enfin que les colons se soient enrichis sur le dos des autochtones ! Ils n’étaient pas riches ! A part leurs valises ils n’ont laissé que des meubles achetés à crédit comme partout !
    Mais je peux dire que la fraternité entre les différentes communautés était plus visible qu’en France !
    Ainsi en fut-il pour 90 pour cent de tout le peuple de l’Algérie française !
    A quoi tenter de faire entendre raison à ceux qui ne veulent pas entendre ! D’ailleurs ce n’est pas pour eux que je dis tout cela mais pour nos descendants !
    Certes la vie n’y était pas complètement paradisiaque mais cela y ressemblait !
    Les colonies hier, comme encore aujourd’hui ont vécu d’espoir de bonheur de haine et d’amertume ! Quel est le pays au monde qui aujourd’hui encore échappe à cela ?
    Honte à ces biens pensants qui seraient bien embarrassés pour nous fournir des preuves crédibles ! Honte à eux de provoquer l’amertume chez ceux qui n’ont rien à se reprocher !
    Qu’ils se taisent enfin pour que les derniers témoins puissent dire à ceux qui attendent au fond de leurs tombeaux que la paix est revenue !
    Pauvres colons, ils vont bientôt mourir en emportant avec eux des tonnes d’injustice ! Que Dieu puisse les délivrer de leurs trop lourds fardeaux !
    Pauvre français d’Algérie dont on ne voudrait retenir que les fautes !
    Heureux bourreaux des colonies d’aujourd’hui passés rapidement sous silence !
    Ne pleurez pas Victor je pense à vous entre autre victime des injustices d’un état justicier !
    Quand la coupe est pleine il faut la boire jusqu’au bout !
    Puissent le ciel qui les regarde pardonner à ces bourreaux de l’histoire parce qu’ils ne savaient pas !

    Ange Paul C.

    Texte visible sur : espritdebresse.blog.mongénie.com

  5. fabienne dit :

    Bravo ….
    A ma façon je fais comme Vous…..
    Faire connaître Notre vérité…

  6. gargal dit :

    Bonsoir,

    Après avoir fait de multiples changements sur mon site,je me permets de vous signaler a nouvelle adresse du récit d’une dame qui travaillait à l’école normale de Miliana,et qui vécut 92 ans en Algérie française.
    http://gargal66.unblog.fr/2008/01/02/nos-ancetres-pieds-noirs/
    Bonne lecture,
    Frédéric GARCIA

    Dernière publication sur Frédéric GARCIA , GéNéALOGISTE FAMILIAL PROFESSIONNEL : Recherches dans la région d'Almería.

  7. Merci Frédéric de votre intervention. Vous m’aviez déjà fait part de ce récit que j’avais lu avec beaucoup d’attention. Amicalement, Paule

  8. abed dit :

    bjr ou bsr moi jhabite a 100 metre de l;ècole normale

  9. Bonjour, merci de votre intérêt si vous avez des documents intéressants à me faire parvenir – photos,articles de journaux etc. , je suis preneuse.
    Si oui je vous donnerai une adresse email pour me les faire parvenir.
    Merci et bonne journée

  10. JF Paya dit :

    Merci à Roger Puertas pour son trés beau site et ses mises à jour Le combat continu pour nos amis disparus
    Cordialement Jean Francois Paya

    http://popodoran.canalblog.com/archives/2008/11/05/11250833.html

1 2 3

Laisser un commentaire

 

Moi,Mes passion& mes Amis |
INFO PREMIERE |
Hamo4SéSons |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | KARIBU / BIENVENUE
| MURYEL NOW ON EARTH
| 10grammes d'info, 10 m...